Skip to content

Bio

Louise Vanneste

After training in classical dance, Louise Vanneste took a new direction towards contemporary dance, studying at P.A.R.T.S. A grant from the SPES Foundation (BE) allowed her then to continue her training in New York, notably within the Trisha Brown Dance Company.
Since returning to Europe, she has been working on choreographies, favouring collaborations with artists from disciplines other than dance: Cédric Dambrain and Antoine Chessex for music, Stéphane Broc for video, visual artists and lighting designers Arnaud Gerniers and Benjamin van Thiel and the painter Stephan Balleux.
Her work is presented in Belgium and abroad, at the Kunstenfestivaldesarts, the Holland Festival (Netherlands), Augusti Tantsu Festival (Estonia), Bienal internacional de dança Do Ceara (Brazil), Festival International des Brigittines (Belgium), Fabbrica Europa (Italy), Romaeuropa (Italy) and Hong Kong’s Arts Gallery among others.

louise-vanneste

Le MAD donne carte blanche à la chorégraphe Louise Vanneste

Par Louise Vanneste Le 24/03/2020 Peu importe ce qu’on lit, lire est un acte de création, générateur de mouvements cérébraux,…

Louise Vanneste « Faire de la création un exercice démocratique »

Une danse pensante. La liberté d’un corps dans l’écriture chorégraphique, c’est-à-dire la possibilité de considérer le geste, la présence, l’immobilité, le mouvement technique ou brut d’un ou plusieurs corps comme un engagement d’écriture chorégraphique.

Résister à toute identification de l’objet

Propos recueillis par Wilson Le Personnic. Publié le 26/09/2017 D’origine belge, la danseuse et chorégraphe Louise Vanneste a créé sa dernière…

Gone in a heartbeat – Olivier Hespel

Interroger le groupe, non pas dans ce qui rassemble mais dans l’écart, la distance, ou plus précisément dans la « ressemblance/dissemblance » comme aime à l’exprimer Louise Vanneste : un des partis pris, quelque peu à contre-courant, de ce Gone in a Heartbeat.

Support

Scroll To Top