Aller au contenu

Pangée

Projet de recherche FRArt

Vers les territoires de l’imaginaire et des pratiques hybrides

Depuis plusieurs années, les œuvres de Louise Vanneste sont motivées par un élargissement de la notion de chorégraphie. Elles cherchent à remettre en cause la primauté de l’œil, à se libérer du réflexe d’une écriture lisible et transparente, à déjouer la frontalité de l’image scénique et à considérer le mouvement au-delà du corps dansant.

Dans un désir d’élargir plus radicalement encore ce territoire, deux voies se dessinent actuellement : d'une part l’inclusion du non-humain dans les enjeux artistiques afin de développer une écologie des sens et du vivant et, d'autre part, l’hybridation des pratiques et des savoirs pour s’émanciper d’une élaboration dualiste de la pensée.

Cette proposition de recherche ne traite pas d’écologie au sens strictement environnemental mais vise plutôt, en collaboration avec d’autres disciplines, à procurer aux spectateur.rice.s, aux lecteur.rice.s, aux participant.e.s, une expérience holistique qui démultiplie les perspectives sur l’art et le vivant.

Cette recherche articulera trois axes principaux : la pratique somatique et de l’imagination comme outils chorégraphiques, une pratique d’écriture littéraire à trois voies (poésie, connaissance, philosophie) ainsi qu’un travail botanique et scientifique in situ dans le Bois de Lauzelle, site géré par l’UCLouvain.

Louise Vanneste considère ces croisements transdisciplinaires comme des assemblées, partageant avec ces dernières le caractère vivant d’un dialogue, d’une pensée en construction, à même de faire émerger des formes.

Les modes d’attention, d’expression et d’écoute diffèrent selon l’environnement où le corps se trouve. Ainsi, les espaces d’activation de la recherche sont volontairement variés : une école supérieure d’art, un recoin de forêt ou encore un carnet de note effeuillé. Ils seront autant d’occasions d’aborder au départ de sa position de chorégraphe les outils de l’édition, de l’in situ, du field recordings et du web.

Recherche de

Louise Vanneste

En collaboration avec

Paula Almiron, Cédric Dambrain, Emmanuelle Nizou, Katia Petrowick ...

 

 

 

Recherche financée par le FRArt (F.R.S.-FNRS) en collaboration avec l'Institut des Arts de Diffusion à Ottignies Louvain-la-Neuve

 

Dates

workshop avec les étudiants - 13 au 21 décembre 2021

IAD

Ottignies, Louvain-la-Neuve, ,

Week-end somatique BMC avec Katia Petrowick - 5 et 6 mars 2021

Studio Etangs Noirs

Bruxelles, , Belgique

Semaine de lancement de la recherche / travail sur les podcasts - 29 novembre au 3 décembre 2021

La Bellone

Bruxelles, , Belgique

Faire défiler vers le haut